Recevoir au centuple de tes offrandes ?
Le don n'est pas une perte mais un transfert du compte temporaire au compte éternel.

Voici une citation tirée de la Théologie de la prospérité par le CNEF (Conseil National des Églises de France)

"Si quelqu’un donne pour recevoir, il ne s’agit plus d’un don gratuit, mais d’un investissement. Si quelqu’un, s’appuyant sur la promesse du « centuple » (Mt 19:29), donne en calculant le retour sur investissement, il n’y a plus de don selon Dieu. Cette offrande n’est pas faite « à cause du nom de Jésus », mais pour un intérêt personnel. Une telle attitude place hors du cadre des promesses de Dieu."

Matthieu 19:29 Et quiconque aura quitté, à cause de mon nom, ses frères, ou ses sœurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses terres, ou ses maisons, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle.

Plusieurs prédicateurs de la prospérité utilisent cette parole de Jésus pour garantir un retour au centuple de tout ce que les gens leur auront donné comme offrande. Ainsi, celui qui aura donné 100$ recevra 10000 $

Bien entendu, cela n'arrive pratiquement jamais mais cela n'arrête pas ces prédicateurs car ils ont déjà des réponses toutes trouvées pour ceux qui viennent se plaindre que cela ne fonctionne pas dans leur cas ; ils leur diront qu'ils doivent patienter dans la foi sans douter (et continuer à donner !), qu'ils doivent proclamer et réclamer leur bénédiction, qu'ils doivent travailler encore plus fort, plus de heures.

Pourtant en regardant attentivement cette parole de Jésus dans son contexte, on s'aperçoit qu'elle ne concerne pas du tout la dîme ni les offrandes mais plutôt les pertes relationnelles (et matérielles, il est vrai aussi) de ceux qui ont tout quitté pour suivre Jésus.

Cela ressort dans le contexte de Matthieu 19 et dans le passage parallèle de Marc 10:30 où Pierre fait remarquer à Jésus que lui et les autres apôtres s'étaient appauvris relationnellement et matériellement pour le suivre :

Marc 10:28 Pierre se mit à lui dire ; Voici, nous avons tout quitté, et nous t’avons suivi.
29 Jésus répondit : Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres,
30 ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants, et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle.

Jésus avait prononcé cette parole après l'épisode du jeune homme riche - symbole de la réussite, conséquence directe de la bénédiction divine dans la pensée juive. Les apôtres avaient été très étonnés que ce jeune riche "béni" ne puisse entrer dans le royaume de Dieu sans avoir donné toutes ses richesses aux pauvres. Alors Pierre fait remarquer à Jésus que lui et les autres apôtres avaient tout quitté pour le suivre. C'est alors que Jésus leur a fait cette promesse qu'on a totalement sorti de son contexte pour l'appliquer aux dîmes et aux offrandes.

Nous pensons en termes mathématiques : centuple = 100 fois plus, mais je suis certain que Jésus ne pensait pas en termes mathématiques mais qu'il suivait plutôt l'usage hyperbolique usuel de sa culture comme il venait de le faire en parlant du chameau (le plus gros animal de la région) passant par le trou d'une aiguille (le plus petit trou). Aucun des apôtres ne s'attendaient à avoir 100 mères, 100 terres ou 100 maisons pas plus que de voir un chameau passer par le trou d'une aiguille ! Les Actes des apôtres ne laissent pas non plus penser que les apôtres seraient devenus des géants de l'immobilier par la suite ! Par contre, leur famille spirituelle s'est multipliée bien plus qu'au centuple et ils étaient souvent reçus dans les maisons des frères quand ils étaient en voyage (Paul chez Philémon, par exemple). Et pour ce qui est des persécutions mentionnées dans Marc 10:30, mais pas dans Matthieu 19:29, on peut dire que cela aussi s'est réalisé !

- Le webmestre









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 10 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes samedi 25 mars 2017