La dîme pour le chrétien


La dîme n'est plus enseignée dans les épîtres (Hé.7 en parle pour montrer la supériorité de la Nouvelle Alliance sur l'Ancienne). À mon avis, c'est parce que les premiers chrétiens la pratiquaient tout naturellement et que les apôtres n'ont pas eu besoin d'enseigner à ce sujet. D'autant plus que les premiers chrétiens juifs suivaient la loi de Moise alors c'est évidemment que l'Église de Jérusalem payait la dîme.

Actes 21:20 Quand ils l’eurent entendu, ils glorifièrent Dieu. Puis ils lui dirent : Tu vois, frère, combien de milliers de Juifs ont cru, et tous sont zélés pour la loi.

La dîme était un acte religieux profondément ancré dans la mentalité de l'époque, plusieurs religions observaient la dîme, les Lydiens, les Phéniciens, les Carthaginois et d'autres peuples de l'antiquité prélevaient aussi des dîmes pour leurs dieux. Les patriarches Abraham (Ge.14:20) et Jacob (Ge.28:22) - avant que la loi de Moîse l'enseigne (Lé.27:30) - la pratiquaient. Alors, ce n'est pas étonnant que cela n'ait pas soulevé d'objection ni d'enseignement, contrairement à la circoncision, par exemple, ou même l'observance du sabbat qui étaient des rites pratiqués spécifiquement par les juifs.

Certains font appel à Abraham et Jacob pour dire que puisque la dîme précédait la loi de Moïse, elle doit encore être observée dans l'Église. Ce n'est pas un argument bien pertinent, à mon avis, car, pour être logique, il faudrait aussi exiger l'observance de la circoncision qui précède aussi la loi de Moïse. Or en ce qui concerne la circoncision, le Nouveau Testament est très clair, il déclare que la circoncision n'est rien mais que l'observance des commandements de Dieu est tout, ce qui compte c'est d'être une nouvelle créature, cf. Ga.6:12-16.

Comme le souligne le dictionnaire Emmaus :

«selon l'Evangile, ce n'est pas la dîme, mais la totalité de nos biens et de nos revenus qui appartiennent à Dieu, cf. Lu 14.33; 5.11; 21.4, c'est lui-même qui nous dira comment et dans quelles proportions nous devons les utiliser».

La Nouvelle Alliance est bien meilleure (Hé.7:22, 8:6), alors comment imaginer un instant que le Saint-Esprit d'amour puisse nous inspirer de donner MOINS que 10% de nos revenus à son église en mission pour accomplir son plan glorieux sur terre ? Ce serait contre la nature même de Dieu qui nous aime au maximum et nous donne toutes choses pour que nous en jouissions ! Comment une église pauvre composée de gens riches pourrait-elle glorifier le Seigneur ? Ce serait plutôt une honte. Dieu ne laisse pas passer ce genre d'affront bien longtemps.

Proverbes 11:24 Tel, qui donne libéralement, devient plus riche ; et tel, qui épargne à l’excès, ne fait que s’appauvrir.

Malachie 3:7 Depuis le temps de vos pères, vous vous êtes écartés de mes ordonnances, vous ne les avez point observées. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, dit l’Eternel des armées. Et vous dites : En quoi devons-nous revenir ? 8 Un homme trompe-t-il Dieu ? Car vous me trompez, et vous dites : En quoi t’avons-nous trompé ? Dans les dîmes et les offrandes. 9 Vous êtes frappés par la malédiction, et vous me trompez, la nation tout entière ! 10 Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ; mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Eternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. 11 Pour vous je menacerai celui qui dévore, et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, dit l’Eternel des armées. 12 Toutes les nations vous diront heureux, car vous serez un pays de délices, dit l’Eternel des armées.

2Timothée 6:17 Recommande aux riches du présent siècle de ne pas être orgueilleux, et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu, qui nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions. 18 Recommande-leur de faire du bien, d’être riches en bonnes œuvres, d’avoir de la libéralité, de la générosité, 19 et de s’amasser ainsi pour l’avenir un trésor placé sur un fondement solide, afin de saisir la vie véritable.

Si vous donnez à contre coeur ou si vous donnez moins de 10% ou même pas du tout, c'est alors très révélateur concernant la pauvreté de votre expérience personnelle de l'amour de Dieu dans votre vie. Voici ce que déclare John MacArthur dans son livre «Donner selon Dieu» :

«Je ne puis vous dire combien vous devez donner, mais si la loi exigeait 10% au minimum, je crois que ce montant atteindrait à peine le commencement de ce que la grâce mérite. Lorsque vous considérez tous les bienfaits que Dieu vous a accordés, pouvez-vous sincèrement établir une limite à ce que vous devez Lui donner ? Il a donné spontanément et totalement, une offrande libre et volontaire par excellence. Désirez-vous faire moins?»



Approchons-nous du trône de Dieu, non pas avec les mains vides (De.16:16) mais avec le fruit de notre travail pour recevoir non pas selon nos mérites mais selon la richesse de Dieu car son trône est un trône de grâce !

Deutéronome 16:16 Trois fois par année, tous les mâles d’entre vous se présenteront devant l’Eternel, ton Dieu... On ne paraîtra point devant l’Eternel les mains vides.

Hébreux 4:16 Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins.

Philippiens 4:19 Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ.

Voici la conclusion de Jean-Claude Guillaume, trouvée sur le site Top Chrétien, je termine donc en empruntant ses paroles.

«La dîme est donc passée du statut d'obligation légale à celui de devoir moral, sur une base totalement volontaire. Mais si, d'une part, faire aujourd'hui de la dîme une obligation me semble aller "au-delà de ce qui est écrit" (1Co 4.6), il est prouvé, d'autre part, qu'il y a une véritable bénédiction — même financière — à suivre les traces "d'Abraham le croyant" (Gal 3.9), en exerçant notre foi dans le soutien matériel de l'œuvre de Dieu.»

- Le webmestre









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 10 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes jeudi 23 février 2017