Ne te détourne pas de ton semblable (Es.58:7)
je suis heureux de vous présenter un témoignage concernant ce qui s'est passé dernièrement lors d'une agréable journée ensoleillée. À l'heure du dîner, nous avons décidé, ma femme et moi, d'aller chercher un repas au restaurant pour sortir et le consommer tranquillement en amoureux dans un parc. Vers la fin de ce savoureux repas, j'ai remarqué à distance que quelqu'un s'arrêtait à chaque table et repartait quelques instants après. J'ai su alors que notre tour allait venir. Comment allais-je réagir face à ce mendiant maigrichon qui allait venir se présenter à notre table. J'avais le choix de faire comme tout le monde et de l'ignorer, J'aurais pu m'énerver intérieurement à la pensée qu'il vienne gâcher notre tête à tête romantique, il n'avait vraiment rien en lui pour susciter le désir de discuter avec lui.

En le voyant, je me suis demandé comment Jésus l'aurait accueilli, Lui qui recevait ceux qu'on repoussait (handicapés, enfants, lépreux, pécheurs etc). Disons que cela n'a pas pris de temps pour que j'aie ma réponse et j'ai pu lui montrer qu'il avait de la valeur aux yeux de Jésus. C'était très simple à comprendre, mais cela nécessite une prise de décision chaque fois que l'occasion de présente pour dire oui à l'amour qui, sur le coup, coûte du temps, des efforts et de l'argent, mais qui ensuite produit un sentiment de bien-être parce qu'approuvé par Dieu qui le démontre en nous remplissant de son Saint-Esprit avec sa paix et sa joie. J'aime ce feeling. Cette fois, j'ai fait le bon choix, ce qui n'a pas toujours été le cas dans le passé, je le confesse et je suis pardonné. J'ai alors pris la bonne décision de m'intéresser à lui.
  • - Bonjour comment ça va ?
  • - J'ai faim, peux-tu me donner un peu d'argent ?
  • - Pourquoi, on ne te donne pas à manger où tu vis ?
  • - Pas beaucoup, pas beaucoup.
  • - Ce n'est pas pour aller t'acheter de la drogue, n'est-ce pas ?
  • - Oh, non, oh non, je n'ai jamais pris de drogue, me répondit-il avec un air convaincant.
Je ne pouvais que le croire sur parole en le regardant, j'ai eu vent d'histoires de gens qui se font payer pour prendre en charge des handicapés mais qui les exploite en ne leur donnant que le minium vital pour s'en mettre plein les poches. Notre conscience nous dit que c'est grave d'agir ainsi, et la Bible, qui est la Parole de Dieu le confirme dans les Proverbes (14:31)

Exploiter le faible, c’est insulter son créateur, mais faire grâce au pauvre, c’est l’honorer. 

Et aussi (14:21)

Celui qui méprise son prochain commet un péché, mais celui qui a pitié des plus humbles connaît le bonheur. 

C'était évident aussi que ce jeune homme avait un retard mental qui l'empêchait d'avoir un emploi et le réduisait à mendier pour combler son manque de nourriture. Je l'ai donc invité à s'asseoir avec nous et je lui ai demandé s'il aimerait avoir un peu de notre nourriture. Il a accepté avec joie, confirmant son réel besoin. Dans le passé, j'ai vu des gens refuser la nourriture et redemander de l'argent, révélant que leur vrai désir était de s'acheter de la drogue. Nous avons discuté ensemble. Ma femme avait été inconfortable un peu au départ, ne sachant pas trop quoi penser de ce jeune homme qui prenait place à ses côtés, à la table de pique-nique. Elle a vite compris le cœur de Dieu pour cette personne défavorisée sur tous les plans et elle a fouillé dans son sac pour lui donner un peu d'argent. Il était vraiment content. Je lui ai dit que Jésus l'aime et il nous a remerciés en me serrant la main 4 fois en l'espace de quelques minutes. 

Cela paraissait qu'il n'était vraiment pas habitué à ce que les gens s'intéressent à lui et à entendre que Jésus l'aime. Je prie le Seigneur que le Saint-Esprit se soit servi de nous pour faire un chemin dans son cœur. Nous lisons dans la Parole de Dieu dans les Proverbes (11:25)

L’âme généreuse sera comblée, celui qui arrose sera lui-même arrosé.

Cela n'a pas pris de temps pour vérifier cette vérité biblique. Le soir même, c'était à notre tour d'être bénis, selon Pr.11:25. 10 personnes (dont 9 américains) sont venues chez nous et ont travaillé sur notre terrain gratuitement pendant 2 heures, accomplissant des tâches pour lesquelles nous manquions de temps ou de capacité pour les faire.

Comme le Seigneur Jésus disait dans le Sermon sur la montagne, cherche le royaume en premier, le reste va suivre. En d'autres mots, occupe-toi du royaume et Dieu va s'occuper de toi, gloire à Dieu !

Quelques temps après, j'ai lu le passage suivant qui m'a encouragé à persévérer dans la générosité.

Deutéronome 15:6 L’Eternel, ton Dieu, te bénira comme il te l’a dit. 7 »S’il y a chez toi, parmi tes frères et dans l’une de tes villes, un pauvre dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, tu n’endurciras pas ton coeur et tu ne fermeras pas ta main devant ton frère pauvre. 8 Au contraire, tu lui ouvriras ta main et tu lui prêteras de quoi pourvoir à ses besoins. 9 Veille bien à ne pas avoir un regard mauvais envers ton frère pauvre, au point de ne rien lui donner. Il crierait à l’Eternel contre toi et tu te chargerais d’un péché. 10 Donne-lui et que ton coeur ne rechigne pas à le faire, car, à cause de cela, l’Eternel, ton Dieu, te bénira dans tous tes travaux et dans toutes tes entreprises. 11 Il y aura toujours des pauvres dans le pays. C’est pourquoi je te donne ce commandement: tu ouvriras ta main à ton frère, à celui qui vit dans la misère et la pauvreté dans ton pays.

  Que le Seigneur vous bénisse tous, en abondance, pour que vous ayez aussi de quoi bénir les pauvres et leur montrer que Dieu s'intéresse à leur sort et les aime.

- Le webmestre

Compteur installé le 11 mai 2017

Nombre de visites - 196





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 24 Octobre 2017