L'amour virtuel
Il a suffit une fugace rencontre de Jésus avec le jeune homme riche pour l'aimer, Mc.10:21, il a su tout de suite les besoins réels de son coeur et ne s'est adressé à lui qu'une seule fois. Jésus a manifesté son amour envers le jeune homme riche en lui PARLANT!

Je suis de même convaincu que Jésus aurait pu l'aimer sans l'avoir vu quelques secondes comme cela a été le cas, on aurait pu lui rapporter le désir du jeune homme riche et il aurait pu lui répondre par personne interposée et ç'aurait été le même résultat. L'être humain est bien plus que le corps et l'amour agapè dont le Saint-Esprit nous remplit est au niveau spirituel, il n'a pas besoin du support visuel pour se communiquer.

Je vous manifeste mon amour agapè que le Saint-Esprit déverse sur moi, cf. Ro.5:5, en vous parlant par écrit, en prenant de mon temps et mon énergie pour vous transmettre l'abondance qui est dans mon coeur cherchant à vous encourager et à vous édifier dans votre foi.

Bien sûr, je ne suis pas rendu au même niveau que Jésus qui nous connaît parfaitement et sait exactement quoi nous dire mais son Esprit m'habite et oeuvre laborieusement pour m'inspirer Ses pensées... ce qui n'est pas une sinécure pour lui!:-))

Donc, comme Jésus l'a démontré il est possible d'aimer quelqu'un en lui transmettant une parole inspirée de l'Esprit appropriée à sa situation. Immergés dans le Saint-Esprit et son fruit, Ga.5:22, le chrétien distingue les opportunités qui ne manque pas de se présenter.

C'est l'amour agapè cf. 1Co.13 qui nous rend capables de nous supporter les uns les autres et de nous excuser et d'espérer que ça va s'améliorer v.7 quand il y en a qui manque de tact, de douceur, de délicatesse, de respect, de miséricorde et d'empathie. 

1Co.13:7 (l'amour) excuse tout, croit tout, espère tout, supporte tout.

Ce genre d'amour n'a pas de fin, il se renouvelle... à chaque fois qu'on ouvre le courrier!

Ceci dit, j'ai hâte de pouvoir vous rencontrer physiquement aussi pour que notre joie soit parfaite. S'il est possible de manifester l'amour de Dieu en nous par écrit, nous restons sur notre appétit, c'est encore plus plaisant de se voir et se donner des accolades, nous ne sommes pas que des esprits!

2 Jean 1:12 Quoique j'eusse beaucoup de choses à vous écrire, je n'ai pas voulu le faire avec le papier et l'encre; mais j'espère aller chez vous, et vous parler bouche à bouche, afin que notre joie soit parfaite.

Elaborons un peu sur la communion virtuelle

L'amour virtuel


Comment pouvons-nous dire que nous sommes en communion ?

1 Jean 1:7 Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.

La communion épistolaire est bien biblique comme le fait remarquer encore Jean à des chrétiens qu'il n'avait possiblement jamais vu d'après le ton de sa lettre;

1 Jean 1:3 ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ.

Ce genre de communion est-il bien différent de la communion fraternelle que nous rapporte Luc?

Actes 2:42 Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières.

Nous pouvons, bien sûr, y voir une différence de degré d'intensité; passer toutes nos journées avec les mêmes personnes apportent une profondeur dans la communion, mais pourtant la communion mentionnée par Jean n'en est pas moins réelle, familiale, basée qu'elle est sur notre foi commune avec le Père et son Fils Jésus.

Sur le net, notre communion fraternelle est réelle quoique très embryonnaire avec certains, tandis qu'avec d'autres, elle s'est plus développée parce que plus nourrie dans les courriers personnels.

Il s'agit bien d'une communion expérimentale, vivante, la communion fraternelle suppose un partage de ce qui est en commun, elle ne peut pas être juste théorique.

Pour ce qui est de la communion ecclésiale, encore là on peut y apporter des distinctions, comme entre église locale et église universelle quoique dans les Écritures ces distinctions semblent être loin de la préoccupation de leurs auteurs. Pour ma part, la communion ecclésiale se vit bien sûr à un niveau différent avec ceux présents de corps, mais pas nécessairement toujours plus intime, ça dépend avec qui!

Je n'ai donc aucune retenue à parler de communion fraternelle avec ceux qui ont le même Seigneur et Sauveur que moi. Ce n'est pas que la doctrine n'a pas d'importance à mes yeux mais je conçois le christianisme avant tout comme l'adhérence à la personne de Jésus qui est la vérité Jn.14:6 et à sa Parole qui nous le fait connaître, Jn.8:31-34, ensuite viennent les affinités à une église, à une dénomination, à un corpus de théologie systématique, mais je suis dans la vérité depuis que je suis en Jésus pas depuis que j'adhère à tel ou tel credo. Je ne fais pas de compromis pour autant avec ce que je crois, comme vous le constatez, je ne me gêne pas pour vous exposer vos propres convictions avec une ouverture d'esprit prêt à être remis en question.

- Le Webmestre









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner




Nous sommes mercredi 29 mars 2017