Testez votre amour


Si on se met à y penser, ce n'est pas évident à prime abord d'évaluer la qualité de notre amour, cela peut être assez subjectif. Je vais vous présenter deux pistes pour nous aider à établir un constant réaliste de la grandeur de notre amour.

Une première piste : Par ce qu'on donne, nous pouvons être en mesure d'avoir une idée de la grandeur de notre amour. Par exemple, le fait que Dieu ait décidé de donner son Fils unique pour qu'il subisse sur la croix l'enfer à notre place montre quel grand amour il a pour nous. C'est pour cela que Jean a écrit dans Jn.3:16 «Dieu a tant aimé le monde», pas juste «Dieu a aimé le monde».

Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.

La valeur du don est une indication de la grandeur de l'amour, celui qui aime peu donne peu tandis que celui qui aime beaucoup va être même prêt à donner ce qui lui a coûté très cher. Il ne suffit pas de donner beaucoup cependant, car il n'y a pas seulement l'amour qui peut nous motiver à donner, des religieux du temps de Jésus le faisaient pour en retirer une gloire personnelle.

Matthieu 6:2 Quand donc tu fais l'aumône, ne sonne pas de la trompette devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, afin d'être glorifiés par les hommes. En vérité je vous le dis, ils ont reçu leur récompense.

Un don sans amour ne vaut rien du tout, peut-on lire dans la Parole de Dieu:

Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien. 1Co.13:3

Donc, celui qui aime beaucoup, sera prêt à donner beaucoup et il le fera selon les besoins et ses moyens quand l'occasion se présentera, mais donner beaucoup n'est pas nécessairement la preuve que nous aimons beaucoup.

Nous avons connu l'amour, en ce qu'il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères. Si quelqu'un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui? Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité. 1Jn.3:16-18

Une deuxième piste : Les sentiments qui accompagnent le don. Si je donne avec tristesse, cela démontre la petitesse de mon amour. Par contre cela qui donne par amour sera joyeux de le faire, comme Jésus a dit :

Je vous ai montré de toutes manières que c'est en travaillant ainsi qu'il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même: Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir. Actes 20:35

Pensez-y un instant, si vous avez déjà été amoureux, c'était une joie pour vous de consacrer votre temps, votre énergie et votre argent pour plaire à la personne aimée, n'est-ce pas ? Ce n'était assurément pas un fardeau qui vous attristait.

Pour qu'il y ait de la joie à donner, il faut que le don soit motivé par l'amour, sinon il sera fait par contrainte, avec tristesse.

Cela nous amène à nous évaluer nous-même ; qu'est-ce que je fais avec mon temps, mon énergie et mon argent ? Est-ce que je le partage au compte-gouttes, le fais-je avec réticence et tristesse ? Alors, mon amour est bien petit. Nous pouvons tous grandir dans l'amour, nous sommes tous enjoints à le faire:

Que le Seigneur augmente de plus en plus parmi vous, et à l'égard de tous, cet amour que nous avons nous-mêmes pour vous 1Th.3:12

Pour que notre amour augmente, faisons cette prière, «Seigneur, fais grandir ton amour en moi» en méditant quel grand amour Dieu entretient à notre égard.

- Le webmestre









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner




Nous sommes jeudi 25 mai 2017