La communion entre les membres

 

1Co.12:26 Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui. 27 Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.

L'interconnexion des membres dans le corps de Christ, même à distance, est illustrée d'une manière tout à fait surprenante dans le corps humain. Voici comment le Dr Daniel Dufour le relate dans son livre «Rebondir» à la page 85.
«Une expérience a été conduite afin de vérifier si l'émotion humaine exerce une influence directe sur le fonctionnement des cellules du corps. Un morceau de tissu a été prélevé dans la bouche d'un volontaire. Cet échantillon a été isolé et placé dans une pièce de l'édifice différente de celle où se trouvait le volontaire et où il était possible de mesurer ses réactions, cette mesure consistant en potentiels électriques. Le but était de voir si l'échantillon d'ADN réagissait ou non aux émotions du donneur installé dans le même édifice mais à plusieurs centaines de mètres. Là, une série d'images vidéo lui était présenté ; celles-ci conçues pour susciter chez lui de véritables émotions, consistait en des images de guerre, des images érotiques et des images comiques. Pendant ce temps-là, la réaction de l'ADN était mesurée dans l'autre pièce. Quand le donneur éprouvait des «hauts» et des «bas» émotionnels, ses cellules et son ADN avaient au même moment une forte réaction électrique. Cette expérience a été répétée maintes fois, la distance entre le donneur et son prélèvement d'ADN ayant été augmentée progressivement jusqu'à atteindre plusieurs centaines de kilomètres : l'intervalle entre l'émotion et la réaction des cellules est resté nul : l'effet était simultané. Cette expérience suggère qu'il doit exister une forme d'énergie dans notre univers qui permet à des cellules et à leur ADN de communiquer de façon instantanée sans que la distance soit un frein ou provoque un ralentissement. De plus, cela tend à prouver que les émotions humaines ont une influence directe sur l'ADN vivant. En d'autres termes, nos émotions ont une action sur notre matière génétique.»
Cette citation est basée sur les travaux de Glen Reid, Mike Atkinson, Robin McCarthy «The physiological and psychological effects of compassion and anger» - Journal of advance medecine, vol.8 no°2 1995, p.87-103

site web : http://www.heartmath.org/research/research-publications/physiological-and-psychological-effects-of-compassion-and-anger.html

Le genre de pensées que nous entretenons a certainement un effet sur notre corps - effet qui a été vérifié aussi à maintes reprises dans les expériences avec un placebo -, cela rejoint ce que disait déjà le grand sage Salomon dans :

Proverbes 14:30 Un coeur calme est la vie du corps, mais l'envie est la carie des os.

calme : (doux, apaisé, guéri, en santé, «marpe» en hébreu)
envie (jalousie, «qinah» en hébreu)
carie (pourriture, «raqab» en hébreu)

Ne sous-estimons donc pas l'effet de notre pensée sur notre corps et sur sa santé en général. Au lieu de s'adonner aux convoitises charnelles qui font la guerre à notre âme, cf. 1Pi.2:11, entretenons plutôt de bonnes pensées et non seulement nous allons nous en porter mieux mais aussi tout le corps de Christ en profitera.

Philippiens 4:5 Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. 6 Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. 7 Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus-Christ. 8 Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l'objet de vos pensées. 9 Ce que vous avez appris, reçu et entendu de moi, et ce que vous avez vu en moi, pratiquez-le. Et le Dieu de paix sera avec vous.



- Le webmestre










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 28 février 2017