Sixième étape vers la restauration après avoir été victime d'abus sexuel

Observez les autres et éduquez-vous vous-mêmes



L'importance des autres

La 6ème étape, observer les autres et s'éduquer soi-même peut sembler ne pas être à sa place; cependant, elle est un point tournant dans le processus. Jusqu'à ce point nous nous sommes concentrés surtout vers l'intérieur. C'est par cette étape-ci que nous commençons à diriger notre attention hors de nous-mêmes. Quoique nous n'ayons pas compléter le travail qui doit être fait à l'intérieur, nous essayons d'impliquer les autres dans le processus de guérison et influencer les autres par notre guérison. C'est à ce point que nous recevons les bénéfices d'être altruistes.

Jésus dans Es.53:4 est décrit comme celui qui s'est chargé de nos souffrances et qui a porté nos tristesses et dans Hé.4:15 qu'il sympathise avec nos faiblesses, car il a été tenté en tous points comme nous sans pécher.

Quand nous expérimentons tout type de perte, nous trouvons un grand réconfort juste en étant en présence de quelqu'un qui a passé par le même chemin que nous.

L'observation des autres a un autre effet positif. Cela nous permet d'obtenir une pénétration dans la façon de composer avec notre situation spécifique. Nous avons trouvé dans nos groupes que les femmes y entrent à différents niveaux. Chacune a eu une expérience commune et des symptômes et des sentiments similaires, mais chacune a fait du progrès dans des domaines différents et a appris à composer de façons uniques. Nous encourageons les femmes à partager les façons par lesquelles elles ont pu composer, composent encore, et espèrent composer dans le futur.

Les groupes de support

Nous rencontrons souvent de la résistance de la part des gens au sujet de l'émergence des groupes de support spécialisés. Ils expriment leur crainte que cela devienne un endroit où les gens se rencontrent pour s'apitoyer sur eux-mêmes dans la défaite.

Nous avons trouvé que c'est tout le contraire. C'est un endroit où une femme peut venir et être elle-même, laisser tomber tous les masques qu'elle porte durant la semaine, et juste pleurer, si c'est tout ce qu'elle a besoin de faire. C'est un endroit d'espérance, de défi et d'encouragement.

S'éduquer soi-même

Lire des livres et des articles; écouter des conférenciers, des talk shows, des interviews à la radio.

Même si ce n'est pas toujours faisable, une grande dose d'espérance est injectée dans les femmes si une victime qui a «récupéré» est impliquée dans le groupe. Je suis prudente en utilisant le mot «récupéré», puisque c'est ma croyance fondamentale que je serai toujours en processus de récupération. Alors que je partage avec les femmes, je leur dis que grâce à la grâce de Dieu je ne suis pas liée par mon passé, mais que je crois fermement que je suis toujours en processus de guérison. Dieu continue à utiliser le groupe de support comme un outil de croissance dans ma vie aussi. Les femmes profitent du fait que j'aie connu une mesure de leur douleur, étant tout de même capable de surmonter plusieurs des symptômes et des patrons destructeurs qui envahissent habituellement une victime. L'observation des autres et l'éducation de soi-même procurent un cadre de référence, une source d'identification, et un environnement d'acceptation. Dans cet environnement une femme peut apprendre plus au sujet d'elle-même et de ses relations et a un endroit où commencer à incorporer et tester des nouvelles attitudes, des nouveaux comportements et des nouvelles croyances.

Plusieurs victimes ont des faux systèmes de croyance qui doivent être défiés. Elles ont des perceptions tordues de Dieu, des autres et d'elles-mêmes. Le groupe de support procure des relations qui contredisent certaines de ces présuppositions négatives. Nous pouvons confronter ces questions en demandant:

Quelles sont quelques-unes de vos présuppositions de base au sujet de vous-même?
Vous sentez-vous impossible à être aimée?
Vous sentez-vous impuissantes?
Quelles sont quelques-unes de vos présuppositions au sujet de Dieu?
Croyez-vous que Dieu vous surveille attentivement afin que si vous faites une gaffe, Il peut vous faire disparaître immédiatement?
Est-ce que Dieu est digne de confiance?
Que croyez-vous d'authentique au sujet des autres?
êtes-vous suspicieuses au sujet de leurs motifs?
Vous méfiez-vous de leurs amitiés?
Sont-ils là pour obtenir ce qu'ils peuvent de vous?
Partent-ils aussitôt que vous vous approchez d'eux?

Les femmes trouvent souvent qu'elles partagent certaines de ces présuppositions négatives. Nous essayons de les défier sur différents niveaux.

1° Nous les défions verbalement par les Écritures qui invalident leurs fausses conceptions.
2° D'autres parmi le groupe partagent des expériences personnelles qui invalident leurs fausses conceptions.
3° D'une manière très subtile, l'existence même du group nie le maintien de plusieurs de ces croyances.

L'environnement du groupe de support procure le cadre dans lequel le changement peut commencer à se produire.

RÉFLEXIONS PRATIQUES

1° Lisez au moins un livre qui parle du sujet spécifique de la douleur, ex. sur le divorce, l'abus, l'adultère, l'alcoolisme. Notez toute nouvelle pénétration reçue et, sur cette base, mettez en application au moins une nouvelle manière de penser, de sentir, ou de comportement qui en résulte. Partagez votre douleur émotionnelle avec une personne qui vous sentez pouvoir vous soutenir et vous accepter. Planifiez du temps avec elle (ou une autre victime) sur une base régulière pour le soutien.

2° Lisez 1Co.12:12-16. Vous êtes une partie nécessaire du corps de Christ. Vous pouvez être sûre que, même au moment où vous passez à travers le milieu de votre crise, les autres en dehors de vous pourraient en bénéficier.

1Corinthiens 12:12 Eh bien, le Christ est semblable à un corps qui se compose de plusieurs parties. Toutes ses parties, bien que nombreuses, forment un seul corps. 13 Et nous tous, Juifs ou non-Juifs, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps par le même Esprit Saint et nous avons tous eu à boire de ce seul Esprit. 14 Le corps ne se compose pas d’une seule partie, mais de plusieurs. 15 Si le pied disait: Je ne suis pas une main, donc je n’appartiens pas au corps, il ne cesserait pas pour autant d’être une partie du corps. 16 Et si l’oreille disait: Je ne suis pas un oeil, donc je n’appartiens pas au corps, elle ne cesserait pas pour autant d’être une partie du corps.

3° Mémorisez Hé.10:24-25.

Hébreux 10:24 Veillons les uns sur les autres pour nous inciter à mieux aimer et à faire des actions bonnes. 25 N’abandonnons pas nos assemblées comme certains ont pris l’habitude de le faire. Au contraire, encourageons-nous les uns les autres, et cela d’autant plus que vous voyez approcher le jour du Seigneur.

Confronter l'agresseur
 










Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 21 novembre 2017